Modele rsca

Comparaison des modèles à un, deux et trois facteurs de résilience personnelle à l`aide des échelles de résilience pour les enfants et les adolescents Sandra Prince-Embury et Troy Courville la différence détectée dans le nombre d`allèles entre les haplotypes pourrait indiquer variation du nombre de loci entre les haplotypes et aborde un phénomène qui a déjà été décrit pour d`autres espèces [72 – 74]. Cette constatation expliquerait la grande variance signalée antérieurement dans les nombres d`allèle chez les individus [68], et elle révèle un mécanisme potentiel d`adaptation à l`évolution des milieux pathogènes, qui a d`abord été appelé par Klein et coll. [75] comme «le modèle d`accordéon de MHC Evolution», et plus tard a été élaborée par nei et coll. [10] à la naissance et la mort-modèle de l`évolution. Néanmoins, ces résultats nécessitent des recherches plus poussées au niveau génomique, y compris une analyse plus approfondie de l`organisation chromosomique spécifique à l`haplotype. Aptitude des allèles de référence (FLR). Répartition des distances génétiques entre les allèles dans la bibliothèque collectée et a) une FLR appropriée avec une large répartition des distances génétiques, b) une FLR moins appropriée avec une distribution étroite. La distance est mesurée en p-distance de nucléotides de pair-sage. Notez l`échelle différente de l`axe y entre le panneau a) et b). Normes: représentant de la population des États-Unis au sein du sexe selon l`ethnicité et le niveau d`éducation des parents pour les enfants âgés 9-18 depuis son développement par Argüello et al. [22], RSCA a été utilisé dans un certain nombre d`espèces pour taper des loci de MHC, à savoir chez l`homme (par exemple [24]), d`autres primates (p. ex. [25 – 28]) et plusieurs espèces de mammifères non primates (p.

ex. [29 – 33]). Cependant, son application chez les espèces non-mammifères est encore rare. À notre connaissance, les seules études jusqu`à présent ont été effectuées chez la truite brune [34] et la sauvagine rouge [35], où seulement un et deux loci ont été traités à la fois respectivement. Différences schématiques entre les techniques de génotypage indirect. Techniques de génotypage indirect couramment utilisées: polymorphisme de conformation à brin simple (SSCP), électrophorèse sur gel dégradé dénaturant (DGGE) et analyse de conformation par brin de référence (RSCA). Le matériel de départ (a) est le même pour les trois techniques (produit PCR avec par exemple trois variantes de séquence différentes). SSCP: après dénaturation, les brins simples forment une structure spécifique à la séquence (b). Cette structure conduit à une mobilité différentielle dans une matrice non dénaturante et deux bandes par variante (c).

DGGE: les caractéristiques de dénaturation spécifiques à la séquence dans un gradient chimique (dans le gel) conduisent à une séparation partielle des brins (b). Cela conduit à une mobilité différentielle et se traduit par une seule bande par variante (c). RSCA: l`hybridation avec un brin de référence étiqueté produit des doubles brins avec des incorrespondances spécifiques à la séquence (b). Ces écarts conduisent à une mobilité différentielle dans une matrice de non-dénaturation (c). Notez que le gel avec RSCA est montré pour démontrer des raisons seulement. Voir la section de méthode pour plus de détails. Ce nouveau protocole de génotypage RSCA offre un moyen rapide, mais sensible et fiable de déterminer le répertoire allèle MHC des épinoches à trois épines. Il fournit donc un outil précieux pour employer ce marqueur hautement polymorphique et adaptatif dans les futures études à haut débit de co-évolution de l`hôte-parasite et de spéciation écologique dans cet organisme modèle émergent.